Traduire cette page dans votre langue
https://translate.google.

 

10 juillet 2019

JAM artiste chercheur en arts visuels au Québec

 

 

Recherche avec le sou

sou Les années 90

La recherche avec le sou comme concept utilise le sou découpé en spirale en association avec le ready-made.

Description

En réalité je me suis intéressé à l'art très jeune. Ma mère m'a initiée à la peinture étant elle-même un peintre autodidacte. Elle s'est instruite par la lecture de livres spécialisés et de quelques cours de peinture offert en Abitibi, la région de son enfance. Très peu scolarisée elle a réussi à se faire connaître dans sa famille comme l'artiste au grand talent.
Ayant sous les yeux cet exemple j'ai hésité longtemps avant de me lancer comme créateur en art. J'ai lu énormément sur les peintres et sculpteurs du moyen âge à nos contemporains. Ce qui m'a motivé c'est de réaliser à travers les artistes contemporains que l'art était autre chose qu'un tableau épique relatant une histoire de l'ancien temps ou un portrait d'un illustre personnage. Je me suis mis à dessiner très jeune. Je faisais des copies d'illustrations dans les revues. Plus tard j'ai commencé à graver dans le bois des personnages.
N'ayant pas accès à l'art  j'ai voulu d'abord connaître les gens dans leurs activités au quotidien. C'est à l'âge de 27 ans que je me suis lancé en art. J'ai commencé par apprendre la sculpture en bas-relief pour exécuter des créations du folklore Québécois. Je me suis associé à un homme d'affaire et j'ai fais reproduire mes sculptures pour la vente aux touristes.
J'ai ensuite travaillé pour les autres artistes en réalisant leurs commandes.
C'est au début des années 90 que j'ai entrepris mes recherches en arts visuels.

Le but recherché pour me constituer comme chercheur était de trouver des éléments de la pensée Québécoise pouvant décrire l'humanité dans son ensemble social influencé par l'immigration de autres cultures ici. C'est à dire décrire le mixage des influences déstabilisant notre culture directement sur notre territoire.

Le sou m'est apparu comme le matériel adéquat pour faire cela. Le sou comme représentation de l'influence des multinationales sur notre économie locale.

Pour que la sculpture ait une influence plus importante j'ai établi que le sou représenterait le personnage et que le ready-made serait son environnement.
J'ai donc créé à partir de ce concept dans une attitude de recherche pour trouver les éléments pouvant composer le langage.

J'ai consacré plusieurs années à faire cette recherche du début de l'an 1990 au début de l'an 2000.

11sept22sousascenseuralu-betonameriqueauto-bleuballe-golfbois-acier-pierrebois-flottantbois-pétrifiébois-trouébrisurebustecadenascanalcap-arbreBoudacellulairechaisechasse-galeriechoccocottescolonne-1


La recherche avec les mots

2003

 

Pourquoi utiliser le langage écrit en arts visuels? 

JAM crois que dans la communication, les cris ont été longtemps le seul langage des humains. Les cris se sont transformés en bruitage et finalement en mots. Chaque mot a sa signification propre en formule écrite mais avant d'être écrit le mot avait une signification sous forme de bruit modulé exprimant une émotion.
 
En devenant écrit les mots ont perdus leurs modulations sonores et les humains ont donc dû trouver différents mots avec différentes significations pour exprimer les émotions contenues dans les modulations sonore qui ne pouvaient pas être exprimé par écrit.
 
En voulant introduire la pensée logique dans une conceptualisation de l'idée en art, les humains ont déstabilisé la nature de l'art. 
L'idée appartient de par sa nature à l'esprit cartésien. L'idée n'a donc pas sa place en art qui est un domaine entièrement émotif. 

JAM pense que c'est le fait que l'esprit cartésien a pris le pouvoir dans les sociétés qui est la cause du vouloir cartésien de ne pas être exclu de l'art qui a motivé cette intention d'introduire le concept en art.
  
Il faut se rappeler que l'art ne découle pas de la logique et que de tenté de faire du sentiment logique découle de la folie.
  
JAM ne travaillant pas en écriture ou en littérature, pour utiliser les mots en arts visuels, son domaine de création, il a dû modifier la façon de se servir des mots. Il leur donne une autre référence que celle utilisé actuellement. Il change leur fonction en introduisant de l'émotion dans son écriture. Les thèmes sont très près de ce que ressente les gens.  On sait tous, enfin je l'espère, que l'art est le domaine des émotions. L'art n'est pas cérébral. Il n'y a pas de logique en art. Et pourtant les humains tentent d'inclure les idées en art. On sait tous, enfin je l'espère, que les idées ou si vous préférez, le concept n'existe pas dans les émotions. 

C'est pour rétablir la place des sentiments comme maître absolu de l'art, que la poésie fut créée. JAM ne tente pas de faire de la poésie avec les mots lorsqu'ils les placent en art. Il ne tente pas non plus d'être logique. Il utilise les mots sans logique dans des affirmations qui semblent logique mais qui ne le sont pas puisque les thèmes qu'il développe avec les mots en art sont contre logique.  Une affirmation qui n'a pas sa preuve en attaché n'est pas logique.
JAM affirme sans preuve, donc, il fait autre chose avec les mots. Cet autre chose peut se décrire comme étant une performance en arts visuels.
Pour comprendre par l'exemple cette recherche avec les mots en arts visuels, faites une recherche dans GOOGLE en tapant: JAM recueil de textes by JAM artiste chercheur | Blurb Books Canada

recueil

Vous pouvez également vous rendre chez l'éditeur Blurb Books Canada pour une copie PDF du livre:
https://www.blurb.ca/b/7673541-jam-recueil-de-textes


Recherche avec la forme

La forme Biomorphique

Description

Dans les années 2000, j'ai entrepris une recherche avec la forme, pour trouver des éléments sculpturaux pouvant aller sur la place publique.

Ma recherche avait comme idée de trouver des formes qui expriment un genre de témoignage de la nature.
L'idée de la nature n'est pas exprimée sur la place publique ici au Québec, surtout à Montréal. On voit surtout des références à l'architecture et à cette pensée qui fonctionne avec des angles droits.

Pour obtenir un résultat capable de reproduire des formes aléatoires comme celle des roches de rivage sculptées par la mer, entre autre forme servant à cette recherche, j'ai utilisé le béton coulé dans un sac de plastique.
 
Les formes obtenues dans la recherche, deviennent des références de construction pouvant servir de modèle à une réalisation de plus grande dimension pouvant être installée sur la place publique.

IMG-4642IMG-4644IMG-4645IMG-4648IMG-4649IMG-4652IMG-4654IMG-4660


Les Anonymes

Recherche sculpturale 2013

JAMichel Boisvert (Alias JAM)
www.michelboisvertrecherchesculpturale.com

 

Traduire cette page dans votre langue
https://translate.google.fr

 

Cette recherche est un hommage aux anonymes. Ce sont des gens sans visage. Ceux qu'on prend pour acquis. Tous les anonymes de la société dont on ne tient pas compte parce qu'on est indifférent aux autres, parce qu'on a comme soucis premier notre propre personne. Cet hommage est pour tous les travailleurs qui permettent à la société de rouler. Ceux au bas de la pyramide économique. Ceux qu'on claire quand la ressource est épuisée. Toutes ces femmes, enfants vieillards et hommes laissé pour contre. Je leur donne une forme par cette recherche.

Techniquement, la recherche sculpturale utilise le grillage comme base de soutien. Sur le grillage j'ai appliqué du ruban adhésif fait en papier d'aluminium. On se sert de ce matériel pour couvrir les joints sur les tuyaux d'aluminium d'évacuation d'air chaud des sécheuses.
J'applique une base de peinture ce qu'on appelle une sous-couche. Cette couche est constituée d'un liant  qui permet à la peinture acrylique de tenir sur le métal. Je recouvre la sculpture d'un vernis en dernier procédé.

Quelques sculptures provenant de cette recherche

anonyme01anonyme02anonyme03

anonyme04anonyme05


Recherche en art avec la patate

Patate_2014 patate 2014 Crédit photo: http://www.maximeboisvert.com

Recherche avec la patate sculptée. Cette recherche s'est effectuée sur une période allant de 1980 à 2015. Le livre "Solitude" a été publié en 2014. Ce livre décrit la recherche et est illustré avec des photos des patates sculptées. Ce livre a servi de référence à la publication de ma thèse "Le Troisième élément" en sculpture qui fut publiée aussi en 2014.


Recherche avec la boite de conserve. 2015-2017

Flammes flammes

 

Le livre associé à cette recherche: "La Pauvreté" ISBN: 978-1-38-990389-2


 

Recherche avec le tube métallique plié avec une cintreuse 2017

métal tordu

 

En 2017 je me suis intéressé à nouveau à l'art sur la place publique. Je travaille donc depuis le printemps 2017 avec le tube de métal cintré comme proposition d'oeuvre à installer sur la place publique.


Recherche avec l'image de synthèse

solitude 2017

Ma proposition pour installer une oeuvre sur la place publique passe aussi par une recherche avec l'ordinateur avec un programme 3D.