Traduire cette page dans votre langue
https://translate.google.

 

 

JAM artiste chercheur en arts visuels au Québec

Recherche avec le tuyau en 2018

14 novembre 2018

La recherche en art

Description

Mes origines ne sont pas claires, Je suis un peu de plusieurs origines. Ce n'est pas important. Ce que le passé nous a légué ne compte pas. Ce qui est important, c'est ce que nous faisons avec ce que nous sommes là en ce moment dans la réalité de notre existence.


Mon existence en art c'est ce que je veux qu'elle soit. C'est ma décision qui fait en sorte que je suis ce que je suis. Ce sont mes multiples décisions qui par leurs accumulations sous forme d'addition me définissent comme chercheur en art.


J'ai décidé de faire de la recherche en art, parce que ce qui existait au moment de cette décision ne me convenait pas. J'ai voulu apporter à l'art autre chose.
C'est ça qui défini le chercheur. C'est cette volonté qui soutien la recherche et rien d'autre comme motivation ne peut égaler cela.


Nous sommes plusieurs en art à faire de la recherche et chacun y va de son interprétation personnelle.
Si j'analyse mon parcours personnel, plusieurs aspects de mon évolution doivent être référencié comme chronologique et additif dans le processus.
Ma façon de procéder consiste à accumuler des informations, à les analyser, à faire le tri et à créer dans l’espace de vide pour remplir le contenu d'une logique provenant de mes émotions.

J'utilise la sculpture comme élément de pensée en arts visuels parce que cette particularité de pensée est une forme de pensée avec laquelle je suis à l'aise.

Je pense et je réfléchie en 3D.

Mes émotions qui comptent pour 50% de ma réflexion en art, sont aussi sous forme de sentiment sur 3 dimensions. J'aime au passé, au présent et au futur.

Dans mon parcours en art, chaque pas fut difficile à accomplir, parce qu'il s'est accompli contre tous dans une structure sociale déficiente.

Il est maintenant facile aux chercheurs d'utiliser ce que nous avons trouvé et de bâtir leurs propres existences en art sur ce cheminement de notre pensée qui avec le temps est devenue une pensée collective. Cette facilité n'en est pas une en réalité. Ce qui semble facile ne l'est jamais. Des pièges et des meurtrissures sont partout où on va dans tous les lieux où on explore à chaque moment tout le temps.
Ce qui semble facile comme le soutien de l'état pour l'art est en réalité le piège suprême que le chercheur doit éviter à tout prix s'il veut accomplir quelque chose de valable. Le pire des pièges et celui qui est le plus mortel, c'est celui de l'influence de l'argent comme composante de la vie.

C'est en pensant à l'influence de l'argent sur les décisions des gens que ma recherche s'est fondée une structure de réflexion.

Puisque la recherche en art est devenue une forme en art, nous devons comme chercheur, à tout moment, réfléchir à ce nous faisons et à comment cela peut effectivement se retrouver dans la structure sociale comme manière de penser. Il n'est pas évident d'utiliser sa composante personnelle de créativité pour faire de l'art sans tenir compte des impacts négatifs qui peuvent surgir de cette initiative personnelle sur l'ensemble collectif.

Les bases de réflexion en art ne proviennent pas des autres mais de soi. Les autres n'ont aucune importance en art. L'art procure à chaque intervenant sa propre structure critique valable pour fabriquer une pensée artistique valable comme composition évolutive.
C'est l'évolution de la pensée qui est décrite en art.
Ce que nous sommes comme être humain au moment de la déclaration artistique.

Ce que la recherche apporte à l'art c'est une évolution de pensée lorsque cet élément s'installe comme une  partie prenante de la structure de pensée collective,
Le chercheur mâle ou femelle, n'est pas une autorité en art, mais une suggestion qui provient d'une recherche. Sa parole ne compte pas. Ce sont les décideurs qui décident ce qui sera utilisé et ce qui ne le sera pas. Le peuple suit les directives imposées.

C'est cependant dans le temps que le produit de la recherche prend de l'importance au niveau de l'évolution de la pensée commune.
C'est lorsque le besoin de se définir que la recherche se trouve utilisée.

La recherche trouve ces éléments de définition et les installe dans le processus de référence qui est utilisé par les humains dans leur voyage dans le temps.


 

Recherche avec le sou

sou Les années 90

La recherche avec le sou comme concept utilise le sou découpé en spirale en association avec le ready-made.

Description

En réalité je me suis intéressé à l'art très jeune. Ma mère m'a initiée à la peinture étant elle-même un peintre autodidacte. Elle s'est instruite par la lecture de livres spécialisés et de quelques cours de peinture offert en Abitibi, la région de son enfance. Très peu scolarisée elle a réussi à se faire connaître dans sa famille comme l'artiste au grand talent.
Ayant sous les yeux cet exemple j'ai hésité longtemps avant de me lancer comme créateur en art. J'ai lu énormément sur les peintres et sculpteurs du moyen âge à nos contemporains. Ce qui m'a motivé c'est de réaliser à travers les artistes contemporains que l'art était autre chose qu'un tableau épique relatant une histoire de l'ancien temps ou un portrait d'un illustre personnage. Je me suis mis à dessiner très jeune. Je faisais des copies d'illustrations dans les revues. Plus tard j'ai commencé à graver dans le bois des personnages.
N'ayant pas accès à l'art  j'ai voulu d'abord connaître les gens dans leurs activités au quotidien. C'est à l'âge de 27 ans que je me suis lancé en art. J'ai commencé par apprendre la sculpture en bas-relief pour exécuter des créations du folklore Québécois. Je me suis associé à un homme d'affaire et j'ai fais reproduire mes sculptures pour la vente aux touristes.
J'ai ensuite travaillé pour les autres artistes en réalisant leurs commandes.
C'est au début des années 90 que j'ai entrepris mes recherches en arts visuels.

Le but recherché pour me constituer comme chercheur était de trouver des éléments de la pensée Québécoise pouvant décrire l'humanité dans son ensemble social influencé par l'immigration de autres cultures ici. C'est à dire décrire le mixage des influences déstabilisant notre culture directement sur notre territoire.

Le sou m'est apparu comme le matériel adéquat pour faire cela. Le sou comme représentation de l'influence des multinationales sur notre économie locale.

Pour que la sculpture ait une influence plus importante j'ai établi que le sou représenterait le personnage et que le ready-made serait son environnement.
J'ai donc créé à partir de ce concept dans une attitude de recherche pour trouver les éléments pouvant composer le langage.

J'ai consacré plusieurs années à faire cette recherche du début de l'an 1990 au début de l'an 2000.

11sept22sousascenseuralu-betonameriqueauto-bleuballe-golfbois-acier-pierrebois-flottantbois-pétrifiébois-trouébrisurebustecadenascanalcap-arbrecellulairechaisechasse-galeriechoccocottescolonne-1


 

Recherche en art avec la patate

Patate_2014 patate 2014 Crédit photo: http://www.maximeboisvert.com

Recherche avec la patate sculptée. Cette recherche s'est effectuée sur une période allant de 1980 à 2015. Le livre "Solitude" a été publié en 2014. Ce livre décrit la recherche et est illustré avec des photos des patates sculptées. Ce livre a servi de référence à la publication de ma thèse "Le Troisième élément" en sculpture qui fut publiée aussi en 2014.


Recherche avec la forme

La forme Biomorphique

Description

Dans les années 2000, j'ai entrepris une recherche avec la forme, pour trouver des éléments sculpturaux pouvant aller sur la place publique.

Ma recherche avait comme idée de trouver des formes qui expriment un genre de témoignage de la nature.
L'idée de la nature n'est pas exprimée sur la place publique ici au Québec, surtout à Montréal. On voit surtout des références à l'architecture et à cette pensée qui fonctionne avec des angles droits.

Pour obtenir un résultat capable de reproduire des formes aléatoires comme celle des roches de rivage sculptées par la mer, entre autre forme servant à cette recherche, j'ai utilisé le béton coulé dans un sac de plastique.
 
Les formes obtenues dans la recherche, deviennent des références de construction pouvant servir de modèle à une réalisation de plus grande dimension pouvant être installée sur la place publique.

IMG-4642IMG-4644IMG-4645IMG-4648IMG-4649IMG-4652IMG-4654IMG-4660


 

Recherche avec la boite de conserve. 2015-2017

Flammes flammes

 

Le livre associé à cette recherche: "La Pauvreté" ISBN: 978-1-38-990389-2


 

Recherche avec le tube métallique plié avec une cintreuse

métal tordu

 

En 2017 je me suis intéressé à nouveau à l'art sur la place publique. Je travaille donc depuis le printemps 2017 avec le tube de métal cintré comme proposition d'oeuvre à installer sur la place publique.


 

Recherche avec l'image de synthèse

solitude 2017

Ma proposition pour installer une oeuvre sur la place publique passe aussi par une recherche avec l'ordinateur avec un programme 3D.