Traduire cette page dans votre langue
https://translate.google.fr

 

 

DÉMARCHE ARTISTIQUE
Octobre 2018

De l'artiste-chercheur JAM

http://www.michelboisvertrecherchesculpturale.com

mailto:michel@michelboisvertrecherchesculpturale.com

 

Ma démarche précédente "L'art pour la pauvreté" m'a permis de faire une recherche sculpturale avec la boite de conserve qui a durée 5 ans, tout en m'impliquant dans la communauté avec le projet de don d'oeuvre en aide aux démunis.

La démarche actuelle consiste en une recherche technologique avec la caméra 360 degrés sur le sujet de la nature.
Le projet de recherche est celui du stress dans la société Québécoise actuelle.
La recherche m'amène dans l'environnement comme sujet de recherche. La situation que j'observe et qui me sert de recherche au niveau de l'humain est celui de la détermination des gens à se définir dans le protocole émis par l'argent dans la survie de la pensée capitaliste. Peu importe l'origine humaine des individus, ici à Montréal il y a un regroupement de toutes les nations, de toutes les religions et de toutes les cultures, mais tous les habitants ont choisis la course à l'argent pour vivre une vie de rêve dans le confort que procure l'argent. Cette situation permet d'installer une forme de stress quotidien dans leur comportement social, indépendamment de la situation qui les concerne. Le lien qui les uni tous n'est pas culturel, artistique, religieux, familiale, amoureux, ou dans un esprit communautaire de partage. Ce qui les identifie tous comme habitant de Montréal, c'est le stress de leur vie dans la course à l'argent.

En octobre je change de démarche et je travaille donc sur le projet inspiré de cette observation, que je nomme "La chambre à rêver" que je propose au musée des Beaux-Arts de Montréal parce que le musée représente toutes les nations qui vivent à Montréal.

Le projet consiste à fabriquer une chambre à rêver avec l'aide technique d'une compagnie Québécoise spécialisée dans la projection sur verre. La chambre à rêver sera installée au musée et sera accessible pendant les heures d'ouverture.
Le spectateur s'installera dans la chambre à rêver et sera absorbé par une projection sonore illustrée par une prise de vue de la nature dans un bois du Québec. J'aimerais faire 4 prise de vue incluant les quatre saisons. Chaque saison sera captée sur un continent différent et représentera les différentes saisons dans les différents hémisphères de la planète.
Le projet est rendu à l'étape de la diffusion du démo captée par une caméra 360 degré et projetée dans un casque de réalité virtuelle comme démonstration du projet.
Je propose le sujet à la commissaire du musée ce mois d’octobre en espérant une réponse affirmative de sa part.