JAM artiste chercheur en arts visuels

 

LA sculpture avec le sou

Description

En réalité je me suis intéressé à l'art très jeune. Ma mère m'a initiée à la peinture étant elle-même un peintre autodidacte. Elle s'est instruite par la lecture de livres spécialisés et de quelques cours de peinture offert en Abitibi, la région de son enfance. Très peu scolarisée elle a réussi à se faire connaître dans sa famille comme l'artiste au grand talent.
Ayant sous les yeux cet exemple j'ai hésité longtemps avant de me lancer comme créateur en art. J'ai lu énormément sur les peintres et sculpteurs du moyen âge à nos contemporains. Ce qui m'a motivé c'est de réaliser à travers les artistes contemporains que l'art était autre chose qu'un tableau épique relatant une histoire de l'ancien temps ou un portrait d'un illustre personnage. Je me suis mis à dessiner très jeune. Je faisais des copies d'illustrations dans les revues. Plus tard j'ai commencé à graver dans le bois des personnages.
N'ayant pas accès à l'art  j'ai voulu d'abord connaître les gens dans leurs activités au quotidien. C'est à l'âge de 27 ans que je me suis lancé en art. J'ai commencé par apprendre la sculpture en bas-relief pour exécuter des créations du folklore Québécois. Je me suis associé à un homme d'affaire et j'ai fais reproduire mes sculptures pour la vente aux touristes.
J'ai ensuite travaillé pour les autres artistes en réalisant leurs commandes.
C'est au début des années 90 que j'ai entrepris mes recherches en arts visuels.

Le but recherché pour me constituer comme chercheur était de trouver des éléments de la pensée Québécoise pouvant décrire l'humanité dans son ensemble social influencé par l'immigration de autres cultures ici. C'est à dire décrire le mixage des influences déstabilisant notre culture directement sur notre territoire.

Le sou m'est apparu comme le matériel adéquat pour faire cela. Le sou comme représentation de l'influence des multinationales sur notre économie locale.

Pour que la sculpture ait une influence plus importante j'ai établi que le sou représenterait le personnage et que le ready-made serait son environnement.
J'ai donc créé à partir de ce concept dans une attitude de recherche pour trouver les éléments pouvant composer le langage.

J'ai consacré plusieurs années à faire cette recherche du début de l'an 1990 au début de l'an 2000.

11sept22sousascenseuralu-betonameriqueauto-bleuballe-golfbois-acier-pierrebois-flottantbois-pétrifiébois-trouébrisurebustecadenascanalcap-arbrecellulairechaisechasse-galeriechoccocottescolonne-1