JAMichel Boisvert (JAM)

Artiste-chercheur en arts visuels au Québec

Portrait

Page web: http://www.michelboisvertrecherchesculpturale.com

Courriel: michel@michelboisvertrecherchesculpturale.com


 

JAM DÉMARCHE ARTISTIQUE 2020  

La démarche de JAM en art correspond à un langage en art qui évolue par la recherche.

JAM a une formation autodidacte par la lecture de l'histoire de l'art européen, égyptien, maya et aborigène du Canada au niveau sculptural.
Au niveau pictural il s'est concentré sur une lecture de l'histoire de l'art européen.

Son apprentissage en sculpture c'est fait avec le bas-relief en considérant un mélange des différents styles utilisés par les artistes anciens en ajoutant à cela sa propre réflexion et une grande partie d'expérimentation.
Il a progressé hors du bas relief avec la sculpture en 3 dimensions sur pied avec la sculpture d'animaux et de visages.
Au début ses sculptures tentaient de représenter la réalité mais en progressant il en est venu à l'abstrait et à la difformité pour aboutir à la création.
Il a continué d'étudier par la lecture mais cette fois-ci il s'est intéressé à l'art Québécois.
Il a ainsi compris que l'art ancien avait disparu et que l'art moderne inspiré par une nouvelle attitude de liberté de pensée était en train d'émerger et il a voulu en faire partie.

Ses créations sculpturales ont évoluées jusqu'à prendre l'allure de sa propre pensée. Il s'est mis à inventer des procédés de fabrication qui le mettait au défi au niveau d'exprimer à travers cette attitude mentale quelque chose qui pouvait être perçu comme de l'art.
Sa performance dans ce style inconnu s'est dirigée vers les expositions ce qui lui a permis de récolter plusieurs commentaires qui lui on permis de progresser en utilisant uniquement sa capacité à inventer des manières de faire de l'art.
Finalement sa formation comme sculpteur s'est terminée en comprenant que l'art n'était pas un truc individuel mais plutôt une joute sociale qui comporte des règles et des adversaires et que l'artiste doit avoir un propos social et humain s'il veut être pris au sérieux par les autres.

C'est à partir de ce moment qu'il s'est intéressé aux autres. Qui ils sont, pourquoi ils existent, où ils s'en vont, quel est leurs problèmes, pourquoi se comportent ils ainsi? Il s'est mis à observer les autres pour continuer son éducation.
Par ses observations du peuple humain, il a découvert certaines choses qui lui on permis de progresser comme créateur d'oeuvres en art. Il a développé des manières de parler de certains sujets tabous sans que la police de l'art s'en rende compte et arrête son geste créatif. Les dirigeants ce sont contenté de l'ignorer et de ne pas en tenir compte, le plaçant ainsi à l'index d'une façon permanente.
Cette situation au contraire de lui déplaire l'a rendu fort de ses certitudes et lui a permis de faire de la recherche en art.
C'est à travers différentes recherches qu'il a put mettre au point sa thèse sculpturale "Le troisième élément"  Une thèse demeure une thèse même si elle n'est pas homologuée par l'institution universitaire qui selon JAM n'a pas l'exclusivité de la vérité en art.
Cette thèse lui a fourni l'assurance d'être sur le bon chemin artistique. Celui de dire individuellement ce que le groupe garde sous silence.
C'est par hasard qu'il a trouvé son matériau (La boite de conserve en métal) qui lui a permis de faire une recherche sur la pauvreté.
Cette recherche est la plus intensive qu'il a produit jusqu'à aujourd'hui. Il a produit à partir de cette recherche, un projet social incluant le don en art comme processus pour les artistes de se sortir de leur esclavage.
Le dernier élément de cette recherche est l'édition du livre "La pauvreté 4e édition paru en 2020 chez BLURB.

Il fait maintenant une recherche avec la peinture sur des personnages fictifs à qui il confie par son style particulier des émotions à décrire.


Vous avez aussi accès par le lien suivant à la lecture du projet de JAM, "L'art pour la pauvreté" qui fait partie des projets de recherche dans la société que JAM essaie de faire valoir.
http://www.michelboisvertrecherchesculpturale.com/projetartpauvrete-investir.html

L'art pour la pauvreté est une façon de mieux vivre comme artiste par une implication directe de son art avec les autres.

 

 

Pour traduire ce texte, copier et coller le dans https://translate.google.fr

 


Retour à la page principale