Formation

FORMATEUR

JAM, artiste-chercheur en arts visuels au Québec.
Expert conseil en investissement en art.
Maître en science humaine attachée à l'art.

 

Comment devenir investisseur en art au Québec?

Cette formation s'adresse à tous les Québécois qui croient en la culture Québécoise et qui veulent participer à l'émancipation de notre culture en devenant investisseur en arts visuels à travers le projet "L'art pour la pauvreté". Le projet avant de recevoir des investissements deviendra une OSBL qui aura dans sa charte le droit de vendre des oeuvres d'art.

Ce qu'il faut savoir de l'art et de l'investissement en art avant d'investir en art?

1-        On ne peut pas comparer un investissement dans un bâti coté par l'autorité immobilière ou un placement à la caisse de dépôt du Québec ou encore l'achat d'une part cotée en bourse, avec un investissement en art. L'expertise d'une oeuvre s'appuis sur plusieurs volets. Le premier volet est celui de la décision de l'artiste de coter lui-même son oeuvre. Autrement dit, ce qu'il demande comme salaire pour son oeuvre. Le deuxième volet est celui de la comparaison qui existe entre un artiste et un autre. Souvent l'expert utilisera la démarche de l'artiste pour évaluer son travail en art. Le troisième volet est celui de faire progresser la cote en utilisant la vente antérieure de l'oeuvre et en y ajoutant 15%. Finalement le dernier volet pour expertiser l'oeuvre consiste à aller à la pèche des possibilités par des encans pour voir si l'oeuvre intéressera les investisseurs et combien ils sont près à payer.

2-        L'expertise en art est spécifique à une culture et ne dépend pas des autres expertises provenant des autres cultures. C'est ce que le projet "L'art pour la pauvreté" va tenter de prouver. L'art appartient au peuple duquel origine l'artiste. L'artiste produit l'art dont il est composé. C'est une réalité qui s'appuis sur l'observation faite à travers le temps de tout ce qui a été produit jusqu'à date.

3-        Il y a dans l'expertise en art une part importante de l'évaluation reliée à la présence de l'humain qui transparait dans l'expression de l'objet artistique expertisé. L'objet en art ce n'est pas qu'un matériel. Il y a dans la transformation du matériel une intention de communication entre humain qui établi l'importance de l'oeuvre.

4-        L'expert en art a une formation en achat et en vente d'oeuvre acquise sur le terrain de l'art.

5-        L'investisseur en art peut se fier ou non à l'expertise de l'oeuvre qu'il choisi comme investissement. L'investissement en art est en premier lieu un investissement dans l'humain. La plupart des investisseurs veulent un rendement positif de leurs investissements au niveau monétaire. Dans le projet "L'art pour la pauvreté" l'investisseur devra être patient. Le projet préconise un changement d'attitude dans la pensée humaine et c'est valable pour les investisseurs aussi. JAM considère un retour dans l'investissement possible après 20 ans d'attente avant de remettre en vente les oeuvres.

6-        Lorsque l'investisseur fait l'achat d'une oeuvre par le biais d'une institution reconnue ayant pignon sur rue et qui est licenciée par une autorité gouvernementale, l'investisseur peut être certain que l'oeuvre a été expertisée par un expert reconnu par l'institution qui utilise son expertise parce qu'il est fiable. La fiabilité de l'expertise repose sur plusieurs points qui permettent d'établir une cote qui correspond au travail de l'artiste, à son expérience en art, au sujet interprété, à la manière de l'interpréter, aux ventes de l'oeuvre choisie qui sont antérieures à la vente actuelle, ainsi qu'à la demande de l'artiste qui autorise la vente.

 

Traduire cette page dans votre langue. Sélectionner un paragraphe copier et coller dans Google translate.
https://translate.google.fr